Lancement de la campagne MILDA 2022

Mardi 17 mars 2022, le Ministre de la Santé et de l’hygiène Publique a officiellement lancé la campagne de distribution de masse des moustiquaires dans la commune urbaine de Mamou.

La cérémonie de lancement a mobilisé l’Ambassadeur des États Unis d’Amérique en Guinée, des cadres du Ministère de la Santé, du Secrétariat Général des Affaires Religieuses, des partenaires techniques et financiers et les autorités de la Région Administratives de Mamou.

La cérémonie a été marquée par un défilé des associations de femmes, de jeunes des mouvements syndicaux et du corps enseignants. Il a aussi été question des allocutions des officiels, de la prestation artistique et culturelle et de la distribution symbolique des moustiquaires.

Pour la circonstance, la population de Mamou s’était fortement mobilisée pour faire de cette cérémonie une parfaite réussite.

Le Ministre de la santé Dr Mamadou P. Diallo s’est dit satisfait de la mobilisation de la population et les encouragé à l’utilisation rationnelle de la moustiquaire et au recourt précoce au soin dès les premiers signes du paludisme en ces termes « Avec les moustiquaires imprégnées, avec le traitement gratuit dans nos centres de santé, le peuple de guinée dispose des armes dont on a besoin pour vaincre le paludisme et ces armes sont faites pour être utilisé. Je demande à la population de Mamou de se mobiliser comme elle a fait aujourd’hui pour récupérer leurs moustiquaires lors de la distribution pour les familles et d’amener les femmes enceintes et les enfants au centre de santé dès l’apparition des premiers signes du paludisme afin qu’ils reçoivent l’examen et le traitement gratuit.

Je précise que la campagne de distribution de moustiquaires pour vaincre et terrasser le paludisme commence ici aujourd’hui à Mamou. Et, je sais ce que cette ville représente dans l’histoire de notre pays à cause de sa diversité, de son hospitalité, de sa créativité. Si la commence ici, il n’y a qu’une seule chose qui va arriver, c’est la victoire. Alors en avant Mamou, nous vaincrons le paludisme ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *